Live-reports

[LIVE-REPORT] DANCE WITH THE DEAD + Daniel Deluxe au Ninkasi Gerland à Lyon le 02/10/2022

Dans la petite salle du Ninkasi Gerland, c’est une soirée 100% synthwave qui attend les lyonnais, en ce début de mois d’octobre. Pour ce faire, Daniel Deluxe, le producteur électronique Russe, et les américains de Dance With The Dead.

DANIEL DELUXE

La salle est déjà bien remplie lorsque que le DJ arrive à 20 heures. Les lumières s’assombrissent, et dans un vacarme bien électro, Daniel Deluxe commence son set. Entre techno et retrowave simple mais efficace, le public danse et est attentif à la musique de l’artiste. Les lumières changent de couleur rapidement et frénétiquement, on se croirait en boîte de nuit. L’ambiance commence à monter ! 

DANCE WITH THE DEAD

La fumée commence à arriver, et bien avant l’heure prévue, les Californiens entrent en scène. Tout le public n’est pas encore prêt et attend encore aux différents bars, mais se dépêche lorsqu’ils entend les premières notes. 

C’est avec « March Of The Dead » que DWTD entament leur set, et les fans sont déjà aux aguets. La guitare est lourde, saccadée, les lumières sont épileptiques et le synthé bien présent. Les LEDS rendent le concert encore plus épatant, avec une disposition symétrique. 

C’est la fête dans la fosse, il commence à faire chaud et le show ne fait que débuter. Les titres s’enchaînent avec une vitesse phénoménale, le groupe ne prend jamais de pause. C’est d’ailleurs le dernier album Driven To Madness qui est mis en valeur ce soir, avec les morceaux « A New Fear », « Hex », « Firebird » ou encore « Sledge ». 

Saluées par la foule, les chansons comme « Thrasher » ou « The Man Who Made A Monster » passent crème en live. Le guitariste Justin Pointer demande même régulièrement des circle pits, ce que les fans s’empressent de faire. 

A la batterie, John est martial, ses rythmiques exécutées avec brio. En plus des lumières qui ne cessent de flasher, le public applaudit régulièrement. Finalement, c’est avec une reprise de Mötley Crüe (« Kickstart My Heart ») que le duo américain nous quitte.

Pas bavards, pas de fioritures, le show est terminé en moins d’une heure. Les fans ne semblent pas totalement rassasiés puisqu’ils s’attendent tous à un rappel. Mais le groupe quitte la scène en faisant une photo souvenir, et ne revient pas. 

Cependant, les membres de Dance With The Dead (et même Daniel Deluxe) attendent leur public au Merch, et signent des vinyles et prennent des photos avec les fans. Un geste plutôt remarquable, qui est tout à leur honneur.

Article : Jean-Charles Deck

Photos : Florentine Pautet – Toute reproduction interdite sans l’accord de la photographe

Un grand merci à Sounds Like Hell pour cette soirée. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :