Live-reports

[LIVE-REPORT] HAMMERFALL + ANIMALIZE au Ninkasi Gerland (Lyon) le 02/02/2023

Pendant que le Transbordeur accueille les écossais d’Alestorm dans sa salle, le Ninkasi reçoit quant à lui un des pionniers du power metal suédois : HammerFall. Et, il faut le dire : la salle est bien remplie. Et il n’y a pas que la génération des années 80, les jeunes ont aussi fait le déplacement.

ANIMALIZE

Il est 20 heures lorsque les lumières s’éteignent. Un panneau avec les lettres « ANIMALIZE » est installé. Les 4 membres du groupe originaire de Lyon arrivent sur scène avec des tenues très glam rock, et entament un set qui sera absolument incroyable. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si le nom du groupe est aussi celui d’un album de KISS

La voix du chanteur n’est pas sans rappeler celle d’un certain Bruce Dickinson (Iron Maiden) et les guitares de ses acolytes s’enflamment avec du heavy metal plus qu’intéressant. Certains dans la salle connaissent bien Animalize, et chantent les paroles ! Notamment sur « Samouraï De L’Univers » et « L’œil du Charognard ». 

Animalize détonne puisque pas mal de leurs chansons sont chantées en français, et cela sonne bien ! Entre solos de guitares endiablés, les lyonnais ont de quoi se mettre sous la dent et sont attentifs à la musique produite par les locaux. Le ton est donnée pour le reste de la soirée. 

HAMMERFALL

Moins d’une demie-heure plus tard, après que le drapeau géant d’HammerFall ait été placé, le public s’amasse proche de la scène. Et quand les suédois arrivent avec « Brotherhood », issu de leur dernier album Hammer Of Dawn, puis enchaînent avec « Any Means Necessary », on voit qu’ils ne sont pas là pour plaisanter.

Le son est fort, mais plutôt bien mixé et les guitares sonnent incroyablement bien. Les guitaristes sont déchaînés, et se déplacent partout sur la petite scène, en synchronisent leurs mouvements pour le plus grand plaisir des fans. Joacim Cans, au chant, semble s’amuser comme jamais, et demande au public de chanter très régulièrement. 

Quelques minutes après le début du set, les pogoteurs arrivent et sont vite rejoint par d’autres. Audacieux, dans un Ninkasi compact. Des circle pit apparaîtront plus tard, mais le ton est donné. Les fans ne sont pas là pour niaiser non plus. 

L’ambiance ne fera que monter, surtout quand HammerFall entonne les premières notes de « Last Man Standing ». Le groupe propose un bon mélange de tous ses meilleurs titres, et on aura bien sûr droit à « Crimson Thunder », « Riders Of The Storm » ou encore « Hero’s Return ». Des morceaux qui ont 20 ans ! 

Joacim Cans ne manquera pas de faire rire les fans, en demandant qui sont ceux qui voient le groupe pour la première fois, et ceux qui ont déjà vu HammerFall. « Il y en a qui crient tout le temps, vous avez déjà vu notre groupe ou pas ? » Des moments à chérir, car pour un groupe qui plus de 26 ans, la proximité avec ses fans est toujours présente et admirable. 

Tout le public sera mis à contribution sur « Let The Hammer Fall », puisqu’il devra hurler « FALL » à chaque refrain. Les morceaux s’enchaînent vraiment à une vitesse hallucinante, à croire que les membres de HammerFall ne fatiguent jamais. Ils ne prennent d’ailleurs pas beaucoup de pauses, et c’est assez remarquables de les voir assumer un tel concert. 

C’est avec « (We Make) Sweden Rock » que le groupe quittera la scène pour le rappel. Puis, « Hammer High » et « Hearts On Fire » clôtureront un set d’une heure et demie d’une qualité indéniable. HammerFall avait concocté une setlist de bangers, et les fans lyonnais sont repartis ravis. Le public était très éclectique, et cela fait plaisir de voir que le metal rassemble toujours. 

Texte : Jean-Charles Deck

Photos : Florentine Pautet, toute reproduction interdite sans l’accord de la photographe.

Merci à Mediatone pour l’accréditation. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :